Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Les 5 commandements du stagiaire de troisième

Publié le 03 juillet 2017

PARTAGER SUR : Partager sur Facebook Partager sur Twitter



Tu es stressé(e) à l’idée d’effectuer ton stage d’observation ?

 


      C’est normal : il s’agit de ta première expérience professionnelle en solo, hors de l’école. Pour tirer le meilleur parti de cette découverte du monde du travail, assure-toi de suivre ces quelques règles simples : 

 

 

 

 

  • Tes journées, tu organiseras

Dès le début du stage – voire même dès la signature de la convention – demande à ton tuteur de t’aider à élaborer un petit planning pour structurer ton temps d’observation, si possible auprès de différents interlocuteurs et différents services. Si ton stage est mal encadré, les journées risquent de te sembler longues. En revanche, plus les tâches à découvrir seront diverses, moins l’expérience te paraîtra monotone.

  • Ta timidité, tu surmonteras

Il y a de quoi être impressionné : la vie en entreprise est très différente de ton quotidien au collège. Les professionnels sont souvent très concentrés dans leur travail, parfois complétement débordés…pas idéal pour engager la conversation. Qu’à cela ne tienne : prends l’initiative de te présenter, demande leur s’ils ont besoin d’aide ou si tu peux consulter des dossiers. Ils seront ravis de te répondre.

  • Des notes, tu prendras

Sur place, l’idéal est de tenir un journal de bord dans lequel tu noteras tes observations, des impressions ou même des anecdotes. Chaque jour, écris ce que tu as aimé ou moins apprécié. Par ailleurs, si c’est possible, demande la permission de prendre quelques photos : ton compte-rendu de stage n’en sera que plus riche et intéressant.

  • Ta curiosité, tu stimuleras

N’hésite pas à te doter d’une grille de questions à poser aux différents collaborateurs que tu rencontreras : quel est leur rôle dans l’équipe, quelle est leur journée-type, qu’est-ce qu’ils aiment dans leur métier (ou ce qu’ils aiment moins), quel est leur parcours scolaire ou universitaire, etc. Et rappelle-toi : il n’y a pas de question bête.

  • À ton vocabulaire, tu veilleras

Chaque entreprise a sa propre culture et ses propres règles …qui pourront peut-être te surprendre. Charge à toi de les respecter pendant ton stage. Sois flexible si on te demande de décaler l’heure de ton déjeuner et patient si ton interlocuteur est occupé, par exemple. Observe les collaborateurs et adapte ton comportement en conséquence. Dans tous les cas, privilégie le « vous » sur le « tu » (à moins que l’on ne te dise le contraire) ; présente tes excuses si tu es en retard, dis systématiquement bonjour et au revoir et n’oublie pas de remercier les professionnels qui prennent le temps de te répondre.

 

L’avis de l’experte «L’élève doit aller aux devants des professionnels pour poser toutes les questions qui lui passent par la tête. Il ne faut pas attendre que les choses se passent : cette observation sera beaucoup plus fructueuse si elle est active et pas passive. Le mot d’ordre : osez ! »